La saison de la cerise


La cerise est l’un des fruits les plus appréciés dans le monde. Il faut savoir qu’il en existe deux types : les cerises douces et les cerises acidulées. Pour vos tartes, votre pâtisserie, ou confiture, préférez les cerises acidulées. Tandis que pour vos desserts ou salades, la cerise douce est plus adéquate.



Bienfaits de la cerise sur votre santé


Ce fruit à la forme sphérique, de couleur rouge, noire ou jaune, est un fruit aux multiples vertus. Vous êtes peut-être tombé amoureux de son goût, et vous l'aimerez encore plus lorsque vous découvrirez ses bienfaits pour la santé.

Le fruit anti cancer : pour prévenir les cancers du côlon et de l’intestin, il est recommandé de consommer des cerises régulièrement. En effet, la cerise est une source d’antioxydants comme les flavonoïdes ou les anthocyanines. Ces antioxydants ont un pouvoir de freiner la formation des cellules cancéreuses.


Contre les maladies cardiaques : tout d’abord, il faut savoir que les taux de triglycéride et de cholestérol sont les principaux facteurs des maladies du cœur. Les cerises aident à réduire leurs taux dans le sang afin de nous protéger contre des maladies cardio-vasculaires. De plus, la pression artérielle diminue lorsque vous buvez du jus de cerise.


Une meilleure santé intestinale : Selon une étude menée en 2018, le fait de manger des cerises griottes régulièrement contribuerait à stimuler la croissance des bonnes bactéries, pour avoir une meilleure digestion. Alors, pourquoi s’en priver ?


Réduire l’inflammation et antidouleur : une étude menée en 2013 a démontré que le fait de consommer des cerises douces réduirait l’inflammation dans l’organisme. Les chercheurs ont constaté que l’administration du jus de cerise à des rats diminuait leur sensibilité aux douleurs. De plus, la consommation de cerise acidulée a un effet antioxydant et anti-inflammatoire pour le corps humain. Grâce à ses composés phénoliques, la cerise aurait un effet antidouleur et de récupération musculaire.


Prévenir les crises de goutte : il faut savoir que la goutte provient d’une surabondance d’acide urique dans le corps. Alors, grâce à l’anthocyane contenue dans la cerise, cette dernière aura un effet antioxydant qui permettra de réduire les niveaux d’acide urique. Sans oublier que la cerise a aussi une forte teneur en vitamine C qui lui permet encore une fois de mieux lutter contre les crises de goutte.


Un remède contre les insomnies : Dans deux variétés de cerises acidulées (Montmorency et Balaton), les chercheurs ont pu constater la présence de mélatonine, en quantités élevées. La mélatonine est un régulateur de sommeil qui permet de prolonger la durée de votre sommeil ou de lutter contre l’insomnie. Deux verres de jus de cerise par jour permettront d’améliorer la qualité de votre sommeil.


Soyez en beauté : qui a dit que les vertus de ce petit fruit sont seulement dans le fait d’en consommer ? Eh bien, grâce au bêta-carotène contenu dans la cerise, vous pourrez illuminer votre teint. En effet, en appliquant la chair de cerise sur votre visage, vous allez pouvoir raviver les peaux ternes et fatiguées. Dites « Adieu » aux maquillages, une cerise pourrait suffire.


Le cerisier

Concernant sa récolte, elle se fait généralement de fin mai à mi-août. Cependant, la période de récolte varie selon les variétés de cerises.

Le saviez-vous ? Pour planter votre cerisier, vous devez choisir un terrain à 1000 m d’altitude au plus. La culture du cerisier est plus facile que d’autres fruits, car il résiste aux froids, et même si ses fleurs sont détruites pendant l’hiver. De plus, le cerisier peut se cultiver presque partout et s’adapte facilement à tout type de sol. Néanmoins, il faut éviter les sols lourds pour éviter l’éclatement des fruits après les périodes de pluie.


Les variétés de cerises :

Il existe plus de 600 variétés de cerises dans le monde, alors nous ne pourrons pas étudier toutes les variétés. Néanmoins, il serait intéressant de voir ensemble quelques variétés de cerises pour que vous soyez capable d’en reconnaître certaines.

Les variétés se différencient par leurs cultures, leurs acidités, leurs goûts, leurs chairs, leurs couleurs et encore d’autres détails.

Il existe 4 grandes catégories de cerises : les bigarreaux, les guignes, les amarelles et les griottes.

Le merisier, aussi appelé cerisier doux, est le cerisier qui donne naissance aux bigarreaux et aux guignes. Tandis que les amarelles et les griottes proviennent des cerisiers acides ou griottiers.


Pour présenter les variétés, nous allons nous intéresser seulement aux fruits, et non à la culture des cerisiers.

Les bigarreaux : Le saviez-vous ? Il existe plusieurs types de cerisier bigarreau notamment : le cerisier bigarreau « burlat » ; le cerisier bigarreau « napoléon » ; le cerisier bigarreau « cœur de pigeon » ; le cerisier bigarreau « van » ; le cerisier bigarreau hâtif delbard® « rivedel ; ou encore le cerisier bigarreau “reverchon”. Les bigarreaux sont les variétés les plus présentes sur le marché à travers le monde. Ce sont des fruits de couleur banc ou rouge. Ces fruits sont sucrés et dont la chair est ferme et croquante.

Les guignes : faisant partie des cerises douces, ce sont les cerises principalement utilisées pour la fabrication du kirsch. Ce sont des fruits sucrés dont la chair est molle.

Les amarelles : c’est une des cerises acidulées dont le jus est clair.

Les griottes : au jus coloré, ces fruits sont aussi acides.


Achat et conservation :

La couleur de la cerise n’a pas beaucoup d’importance sur la qualité de la cerise, elle peut être rouge, noir et même jaune. Cependant, vous devrez éviter les cerises dures dont les peaux sont mates. Achetez plutôt celles avec des peaux lisses et brillantes, et qui possèdent encore leurs queues.



Attention aux allergies :

La cerise pourrait provoquer le syndrome d’allergie orale. Alors pour les gens allergiques au pollen de bouleau par exemple, évitez de consommer des cerises en fruits frais. Pour ceux qui sont allergiques aux cerises, ne paniquez pas ! Vous pourrez toujours en consommer seulement lorsqu’elles sont cuites. Les protéines allergènes disparaissent à la cuisson.


Un conseil

La cerise est un fruit très sucré et dont la valeur calorique est aussi élevée. Ainsi, c’est un fruit à consommer avec modération, et donc à ne pas en abuser même si c’est succulent et bon pour la santé.

Vous pouvez également les consommer en confiture. Pour cela, découvrez notre variété de confitures à la cerise.