Le commerce des épices à travers l'histoire

Avant d'être utilisées aujourd'hui dans vos recettes de cuisine, les épices, et donc les épices fines, ont une histoire fascinante au fil du temps. Avant qu’elles soient disponibles dans tous les supermarchés et marchés locaux, le commerce des épices fines n’a pas toujours été aussi facile.

Dans cet article, vous allez découvrir l’histoire fascinante des épices fines.



Tout commence à l’Antiquité :

L’intérêt pour les épices est né durant l’Antiquité. On parle ici des épices comme : la cannelle, le poivre, le nard ou le gingembre.

D’après certains ouvrages grecs, ces épices provenaient essentiellement de l’Afrique du Nord, de l’Asie et du Moyen-Orient. Et durant l'Antiquité, les épices étaient principalement utilisées pour la gastronomie, pour la fabrication de parfums ou pour les rites religieux.

Cependant, au IVe siècle avant Jésus Christ, les Arabes utilisaient déjà le poivre pour le mélanger avec le riz, et obtenir une nouvelle saveur. Le commerce des épices commence alors, et l’on assiste à l’apparition des marchands arabes. Ils ont été les principaux marchands d'épices, pour aller approvisionner l'Occident, par mer ou par terre, en empruntant la route de la soie.

La route des épices au Moyen Âge :


Les épices étaient de plus en plus demandées, surtout en Europe. Cette forte demande exige un nouveau moyen et un itinéraire plus efficace pour acheminer ces épices. Comme l’Europe s’approvisionnait plus en épices exotiques, qui étaient plus chères, il fallait alors trouver un moyen pour importer des épices de l’Inde plus facilement.


C’est ainsi qu’est née la route des épices ou la route des Indes. En effet, une route maritime reliant directement l'Europe à l'Inde était une révolution à cette époque.


Pourquoi la route des épices est-elle une révolution ?

Grâce à Alexandre le Grand, l’Europe avait accès à des épices comme le poivre et la cannelle, pendant l’Antiquité. Bien qu’ils étaient très appréciés, ces épices demeurèrent des denrées chères. Le but était donc d’obtenir des épices moins chères en Europe à la fin du Moyen Âge.

Ainsi, au Xème siècle, on voit l’apparition des marchands arabes des épices. Au départ, l’acheminement était principalement par la voie terrestre. Par voie terrestre, cela signifiait qu’ils passaient par plusieurs pays, et donc susceptibles de rencontrer de plus en plus d’intermédiaires. En passant par plusieurs intermédiaires avant d’arriver en Europe, le prix des épices en Europe était encore 100 fois supérieur aux prix d’origine, en Inde.

Cette route maritime directe était alors la solution pour un meilleur prix des épices en Europe, et un meilleur profit pour les vendeurs. La découverte de cette route des Indes permet alors aux épices et épices fines d’être accessibles à tous.


La fin de la route des épices :

Au Moyen Âge encore, bien que la route des Indes soit très efficace pour l'importation d'épices, un événement mettra fin à cette révolution. Ce fut en effet la guerre des croisades. L'Orient et l'Occident s'affrontent, mais comprennent tout de même l'importance des épices dans le commerce. Ainsi, les épices étaient encore de plus en plus demandées, et deviennent même une valeur marchande très précieuse.

Une ville va même profiter de cette forte demande d’épices en Europe : Venise , grâce à sa position stratégique. A vrai dire, la ville de Venise était un lien parfait entre la route maritime vers l'Inde et le transport terrestre des épices à travers l'Europe. Ce qui fait que les commerçants à Venise s’allient avec les marchands arabes, pour pouvoir dominer le marché des épices. Au XVIe siècle, Venise était la base du commerce des épices.

Toutefois, l’arrivée des Ottomans au pourtour méditerranéen au XVIe siècle va mettre fin à cette domination du commerce des épices. La demande étant élevée, le seul moyen de provoquer une envolée des prix était de limiter les offres : ils barraient la route des épices en 1453.


Une conquête aux temps contemporains


La route des Indes barrées, il fallait désormais trouver d’autres voies maritimes pour importer les épices de l’Inde en Europe. Cette quête donne naissance à plusieurs découvertes. Pour explorer une nouvelle voie maritime vers l’Inde, Christophe Colomb découvrit « accidentellement » l’Amérique en 1492.


Et plus tard, un navigateur portugais, nommé Vasco de Gama, découvrit une autre voie en contournant l’Afrique et passant directement au Sri Lanka. La découverte de cette nouvelle voie a permis aux Portugais d’avoir le monopole du commerce des épices pendant des décennies, soit entre 1506 et 1570. De plus, cette période est surtout marquée par la conquête de nouveaux territoires : la colonisation

Cependant, les Anglais ont réussi à dominer les Indes occidentales, et parviennent à dominer le commerce des épices au XVIIe siècle. Par contre, les épices n’étaient plus une valeur précieuse.


De nos jours:

Nous avons pu voir que les épices étaient des valeurs précieuses auparavant. La conquête de nouvelles voies d’acheminement des épices a changé l’histoire du monde à jamais. Même s’ils ne sont plus des denrées chères, elles restent toujours importantes pour nos recettes en cuisine. Nous en ajoutons par exemple dans nos confitures.



Le commerce des épices s’est développé, et a donné naissance aux épices fines. Les épices fines sont des mélanges d’épices comme : la muscade, la coriandre, du thym, de fenouil, de la cannelle, de la marjolaine, le romarin et le piment. Ces épices fines sont généralement commercialisées sous forme de poudre.



Commandez vos épices

De nos jours, vous n’avez plus à naviguer sur la route des épices pour avoir droit à des épices fines de qualité. Et encore, mieux, les épices viennent à vous maintenant. Internet nous facilite tellement la tâche. Des épices de qualité en un clic.

Trouvez les fleurs de sel aux épices de votre choix sur notre boutique en ligne, et faites-vous livrer chez vous.