Les origines de la confiture

Avant d’arriver à être tartinée sur vos pains, la confiture a connu une longue histoire. La considération de la confiture a changé au fils des années. Il a été même, à un moment donné, considérée comme un produit de Luxe.

Ce produit sucré, succulent et fruité, qui vous met l’eau à la bouche, a bel et bien une histoire.

Même si aujourd’hui, la confiture est un produit de notre quotidien et qui nous rend le petit déjeuner meilleur, nous allons nous intéresser à son histoire, depuis sa découverte à nos jours.


A la découverte de l’histoire de la confiture.




Tout a commencé très récemment

Tout a commencé en Antiquité. Oui, très récemment.

Pendant ce temps-là, et selon des témoignages, l’Antiquité a déjà connu des méthodes de conservation de fruits grâce au sucre. Ainsi des auteurs comme Pline l’Ancien nous démontre dans un de ses livres, la méthode ancienne pour conserver les fruits. Cela consistait à les faire cuire avec du Miel, du sucre ou du vin.

Le mot « confiture » n’apparaît qu’au Moyen Âge. Lorsque les français apprennent l’existence du sucre grâce aux arabes. En effet, la base de la confiture est le sucre. Pendant ce temps, le mot « confiture » ne désignait pas tout à fait la même chose qu’aujourd’hui. A cette époque, tout ce qui était fait à base de sucre était désigné comme de la confiture. Les bonbons, les fruits confits, les fruits secs, les pastilles étaient tous considérés comme des confitures. Ce n’est qu’au XIXème siècle que le mot « confiserie » est apparu pour distinguer la confiture et les friandises et sucrerie.

Cependant, même après cette distinction, la confiture désignait encore des fruits conservés dans du miel, et que les confitures que vous connaissez aujourd’hui n’était que des médicaments, au Moyen Âge.

La confiture d’aujourd’hui était appelée « électuaire » et utilisée comme médicament.


Le luxe pour la confiture

Récemment découvert, le sucre était encore très cher à cette époque. Et en plus, l’électuaire était réservé qu’aux Aristocrates.

Dans ce temps, tout ce qui poussait dans les arbres étaient réservés à la noblesse. Donc les fruits, et alors de la confiture.

Le « petit peuple » devrait se contenter de tout ce qui poussait dans la terre : les légumes.

Mais tout a changé pendant la période de colonisation, lorsque les colonies ont produit du sucre grâce à des cannes à sucre. Cependant, même à ce moment-là, le prix était encore élevé.

Et une découverte a permis aux sucres d’être accessibles à tous : le sucre dans la betterave.

Et oui, c’est grâce à la betterave que le prix du sucre a chuté pour permettre à tout le monde d’en consommer. Merci la betterave !

Néanmoins, l’invention de la confiture venait du fait que les aristocrates consommaient trop de viande et qu’ils ont eu besoin de fruits en permanence pour éviter des maux dus à cette consommation abusive des viandes. Ainsi, ils ont utilisé la confiture comme conservation de fruits pour en consommer tout au long de l’année.


La confiture comme un remède :

Précédemment, nous avons vu que l’électuaire (nom donné à la confiture que connaissons aujourd’hui), était un remède pour la noblesse. En effet, un écrivain a appuyé cette théorie de la confiture comme médicament.

Cet écrivain était Nostradamus. Dans son livre « traité des confitures », apparut en 1555, le célèbre confiturier nous dévoile des recettes de confitures pour des buts curatifs comme le sirop laxatif à base de confiture de fruits rouges et même des recettes pour rajeunir.

A succès, son livre change la façon de voir les confitures.


L’arrivée des fruits exotiques :

Comme le commerce entre l’Europe, l’Asie et l’Amérique a commencé ; l’Europe découvre pour la première fois des fruits exotiques tel que l’Ananas. Ainsi, pour conserver ces fruits plus longtemps, les hollandais ont utilisé la cuisson des fruits avec du sucre et du miel, et conservée dans des bocaux.

Cette technique se répande dans toute l’Europe pour être : LA CONFITURE.

Au début ils ont utilisé le sucre de canne en provenance des colonies. Puis des sucres issus de betteraves pour être accessible au peuple.


La confiture d’aujourd’hui, à tartiner

Grâce à la découverte du sucre de la betterave, la confiture devient une consommation quotidienne et que la fabrication maison se démocratise.

Même si Nostradamus est considéré comme était le plus grand confiturier de tous les temps, deux personnages a permis de démocratiser sa préparation : Olivier de Serres et Nicolas Bonnefons.

La préparation n’a plus de secret. Les recettes sont tellement nombreuses que vous avez l’embarras du choix sur internet.

Maintenant, à chaque fois que vous tartinez de la confiture sur votre pain, dites vous qu’autrement c’était considéré comme un médicament, puis comme un produit de luxe, pour devenir un aliment de plaisir et de gourmandise.


La bonne confiture maison faite pour vous

Illuminez vos petits déjeuners, avec nos délicieuses confitures.

Grâce à cette histoire passionnante de la confiture, nous nous rendons compte que vous méritez une confiture de qualité. Nous en faisons notre mission.

N’hésitez surtout pas à commander vos pots de confiture sucrée et parfumée faite pour vous : confiture de fraise, confiture de cerise, confiture de poires, confiture de pêches, confiture de cassis, confiture d’abricot…etc.

Ou bien vous préférez des confits de fruits : poires, Kiwi, fraises, framboise …etc.